Signature d'un Contrat de ville de nouvelle génération



Mardi 28 avril, la Communauté de communes de la vallée du Garon et la Ville de Brignais ont signé, avec l’Etat, la Région, le Département et 11 autres partenaires, un Contrat de ville de nouvelle génération pour développer le quartier des Pérouses sur la période 2015-2020.


« C’est une étape fédératrice pour la cohésion urbaine et sociale entre le quartier des Pérouses, la ville de Brignais et l’intercommunalité, le fruit d’une réflexion au fondement même de notre cohésion républicaine. »
C'est par ces mots que Xavier Inglebert, Préfet, Secrétaire général, Préfet délégué pour l'égalité des chances, a décrit la signature du Contrat de ville. Celui-ci va permettre la mise en place d'un programme d'actions global concernant à la fois l'habitat, l'environnement, l'éducation, les transports, la sécurité, la culture, les équipements sportifs et les services publics.

Ce Contrat de ville, « qui va permettre de démultiplier les efforts », selon Jean-Louis Imbert, président de la CCVG, associe un nombre important de partenaires : la région Rhône Alpes, le Département du Rhône, les services de l’Etat, la DIRECCTE, la DDT, la DDCS, la Caisse des Dépôts, l’Opac du Rhône, la Caisse d’allocations familiales du Rhône (Caf), Pôle emploi, la Mission locale, l’Agence régionale de santé (ARS), la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon (CCIL), la CPAM, la Chambre de métiers et d’artisanat du Rhône (CMA) et la SA Gabriel Rosset.

Si Florence Perrin, conseillère régionale, a mis en avant la « main tendue vers un quartier en difficulté », Christophe Guilloteau, président du Conseil départemental, s'est, lui, félicité cette « première signature d'un Contrat de ville nouvelle génération dans le Nouveau Rhône ».

A l'issue du temps officiel de la signature du contrat, les différents partenaires se sont rendus sur la résidence des Érables, sur le quartier des Pérouses.


Un Contrat de ville, pour quoi faire ?

Le contrat de ville formalise l’engagement de l’Etat, de la Communauté de Communes de la Vallée du Garon (CCVG) et la Ville de Brignais, pour développer une stratégie globale en faveur des quartiers de la politique de la ville (Quartier des Pérouses à Brignais), ceci afin de lutter contre les ségrégations urbaines et sociales.

Il a pour spécificité d’être porté par la Communauté de communes de la vallée du Garon (CCVG), conformément à la Loi de programmation pour la ville et la cohésion sociale du 21 février 2014. Avec cette nouvelle loi, l’Etat a souhaité concentrer les moyens sur les quartiers les plus en difficultés, qui sont désormais identifiés autour d’un critère objectif et transparent, celui de revenu des habitants.

Avant cette loi de 2014, la politique de la ville concernait au niveau national environ 2 500 CUCS (Contrats urbains de cohésion sociale) et 750 ZUS (zones urbaines sensibles). La réforme de la géographie permet de concentrer les moyens sur 1300 quartiers environ et de mobiliser les dispositifs de droit commun sur les territoires qui seront retenus en veille active. Dans le département du Rhône, nous passons désormais de 68 CUCS et 29 ZUS soit environ 264 000 habitants à 43 quartiers politiques de la ville (QPV) soit 174 000 habitants.

Les Pérouses, un quartier en difficulté

Aux Pérouses, malgré l’accompagnement dont bénéficie le quartier depuis le début des années 90, le diagnostic révèle que le décrochage scolaire, la précarité ou encore les difficultés d’accès à l’emploi demeurent importants.

Actuellement, 1 187 personnes résident aux Pérouses, soit 10% de la population communale.

Sur l’ensemble de la commune de Brignais, le revenu médian par habitant est de 22 814 euros par an, alors qu’il n’est que de 11 170 euros aux Pérouses.
Les professionnels de l’action sociale ont également relayés des inquiétudes en matière de santé et des difficultés persistent au niveau de l’action éducative.
20% des demandeurs d’emploi de la commune résident aux Pérouses et les jeunes sont particulièrement touchés par ce phénomène (21% des demandeurs d’emploi ont moins de 25 ans). Le niveau de qualification est, lui, souvent très faible.

Les trois piliers du Contrat de ville

Le Contrat de ville s’articule autour de trois grands piliers :

Améliorer la cohésion sociale,
Favoriser le développement économique et l’emploi,
Mettre en place une approche urbaine de la cohésion sociale

Ces trois grands piliers intègrent trois axes transversaux :
La jeunesse,
L’égalité hommes-femmes,
La prévention des discriminations.

Chacun des ces piliers est décliné dans un programme d’actions qui engagent les différents partenaires.

Améliorer la cohésion sociale
Notamment en sensibilisant les personnes en difficultés avec la langue française, en réduisant le décrochage scolaire, en diversifiant l’offre culturelle ou en créant des lieux de rencontres.

Favoriser le développement économique et social
En recensant les emplois offerts dans les communes de la Communauté de communes de la vallée du Garon et en proposant des formations correspondant à ces emplois.Mais également en élevant les niveaux de qualification des demandeurs d’emplois et en favorisant la création d’activités.

Mettre en place une approche urbaine de la cohésion sociale
En mobilisant la parole des habitants, notamment à travers la mise en oeuvre du Conseil citoyen. Et en diversifiant l’offre de logements sur le site. Ce travail s’articule au projet de renouvellement urbain sur le quartier.

Une nouveauté : le Conseil citoyen

Nouveauté de ce contrat de ville nouvelle génération : la création des conseils citoyens. Le Conseil citoyen est composé pour moitié d’habitants et de représentants associatifs et économiques, et respecte la parité hommes-femmes.

Il a pour objectifs de permettre une expression libre des habitants, de créer un espace de co-construction du contrat de ville et de stimuler et appuyer les initiatives citoyennes.

Il devrait être mis en place sur le secteur des Pérouses à Brignais à l’horizon septembre 2015. Une première réunion d’information sera organisée durant la deuxième quinzaine de juin.

La signature en images


Pour consulter le Contrat de ville

Pour consulter le Contrat de ville dans son intégralité, cliquez ICI.


Jeudi 30 Avril 2015
Lu 1882 fois



CCVG

Créée le 23 décembre 1996, la Communauté de Communes de la Vallée du Garon (CCVG) regroupe cinq communes du Rhône sur un territoire de 50 km² : Brignais, Chaponost, Millery, Montagny et Vourles.