Voirie : la campagne de fauchage (raisonné) est lancée



La CCVG, gestionnaire du réseau de voirie intercommunal, assure la campagne annuelle de fauchage des abords des routes sur les 5 communes. Une pratique qui évolue désormais pour faire rimer sécurité des usagers et préservation de la biodiversité.


La CCVG assure l'entretien des voiries d'intérêt communautaire pour les 5 communes de la Vallée du Garon.
A ce titre, elle prend notamment en charge le fauchage des abords des routes sur près de 80 km de voiries situées principalement hors des agglomérations.

Au total, les surfaces à entretenir représentent plus de 30 hectares, soit l'équivalent de 60 terrains de football. Elles constituent des espaces naturels aux fonctions multiples (corridors et réservoirs biologiques, rétention et filtration des eaux de ruissellement, réservoir d'auxiliaires de cultures et brise-vent, lutte contre l'érosion des sols...) dont l'importance ne doit pas être négligée.

Gestion différenciée

Entretenir les espaces verts autant que nécessaire mais aussi peu que possible
Aussi, si la sécurité des usagers (automobilistes, cyclistes, piétons...) reste une priorité absolue, les pratiques d'entretien de ces espaces s'attachent désormais à minimiser l'impact écologique sur les milieux tout en réduisant les coûts pour la collectivité qui en a la charge.

Plus proche de la nature et plus respectueuse de l’environnement, la gestion différenciée tient compte des spécificités de chaque espace pour lui appliquer une gestion adéquate en limitant les interventions.

Pour ce qui concerne les abords des routes et chemins, cela se traduit par une planification des fréquences et périodes de passage et une modification des hauteurs et des largeurs de fauchage selon que l'on se trouve sur l'accotement ou sur le talus.


La fauche de sécurité

Comme son nom l'indique, cette « fauche » doit permettre d'assurer la sécurité des usagers. Elle vise à :
  • délimiter le bord de chaussée pour assurer la lisibilité et la zone de récupération
  • dégager la signalisation
  • maintenir la visibilité dans les virages et aux carrefours
  • permettre l’arrêt urgent des véhicules et la circulation des piétons.
 
Elle concerne uniquement la « bande de sécurité », c'est à dire la zone (de +/- 1 mètre) qui fait la transition entre le minéral de la chaussée et le naturel du fossé ou du talus.
La bande de sécurité demande une à trois fauches dans l'année.
Cette première passe ou « fauche de sécurité » a lieu entre le 15 avril et le 15 mai. Une éventuelle deuxième ou troisième fauche peut intervenir entre le 15 août et le 1er mars.
La fauche se fait à une hauteur minimum de 10 cm de façon à ne pas mettre le sol à nu pour l'imiter l'érosion, éviter l'apparition de plantes invasives (ambroisie...) et la destruction des rosettes (feuilles basses) de certaines plantes.

Dates de la première fauche sur la CCVG en 2017 :
  • Montagny, Millery et Vourles : semaine du 24 avril
  • Brignais :  semaine du 2 mai
  • Chaponost : semaine du 9 mai
 

La fauche tardive

Elle concerne les fossés et talus.

Les fossés ne sont fauchés que par nécessité de sécurité (visibilité) et de prévention des inondations.
Pour les fossés, l'entretien consiste à éviter l'accumulation des feuilles morts, branches ou déchets susceptibles d'empêcher le bon écoulement de l'eau.
La présence d'herbe dans le fossé n'a pas d'action négative sur le passage de l'eau, au contraire. L'herbe favorise l'infiltration de l'eau dans le sol. Ses racines jouent également un rôle positif dans la filtration des eaux de ruissellement.

Une seule intervention dans l'année est suffisante.
Cette fauche tardive a lieu après le 15 août, dans le respect des cycles biologiques des espèces, végétales ou animales, qui trouvent refuge dans ces espaces.
La hauteur de coupe minimum est de 15 cm.
Les produits de fauchage sont, dans l'idéal, évacués afin de ne pas favoriser le développement d'espèces envahissantes (chardons, orties, gaillets gatteron...).

Plus d'info

Pôle technique
poletechnique@cc-valleedugaron.fr
04 72 31 38 95

 


Mercredi 26 Avril 2017
Lu 310 fois



CCVG

Créée le 23 décembre 1996, la Communauté de Communes de la Vallée du Garon (CCVG) regroupe cinq communes du Rhône sur un territoire de 50 km² : Brignais, Chaponost, Millery, Montagny et Vourles.