Vœux 2018 : « Agir, ensemble, résolument tournés vers l’avenir… »



Jean-Louis Imbert, président de la CCVG, a placé ses vœux sous le signe de l'optimisme, de la confiance et de l'imagination.


Maires, élus, agents, partenaires... Une centaine de personnes était présente lundi 29 janvier au Complexe La Trait d'Union à Montagny pour cette traditionnelle soirée conviviale de début d'année.

Avec les 5 vice-présidents à ses côtés, le président Jean-Louis Imbert s'est plié à l'exercice des voeux dans un discours placé sous le signe de la confiance et de l'optimisme, insistant sur la « chance (...) de disposer, sur le territoire de la CCVG, de capacités et de moyens d'action que beaucoup peuvent nous envier. »
Une soirée qui a permis de dresser, dans ses grandes lignes, la liste des réalisations communautaires dans l'année écoulée, et de faire le point sur les chantiers inscrits à l'agenda 2018.
Il a ainsi invité les acteurs du territoire à continuer à « avancer ensemble » et à  « faire bouger les choses ».

Citant Simone Veil, il a conclu son intervention par un appel à imaginer collectivement l'avenir : « Le présent, nous y sommes attachés. L'avenir, nous le fabriquons dans notre imagination… Je crois en nous ; alors, imaginons demain ensemble. »

Discours de Jean-Louis Imbert

Monsieur le Président du Conseil Départemental,
Madame la vice-présidente du Conseil Départemental,
Mesdames et Messieurs les conseillers régionaux et départementaux
Madame et messieurs les maires de la CCVG,
Mesdames et Messieurs les vice-présidents de la CCVG,
Mesdames et messieurs les maires des communes environnantes,
Monsieur le Président de la Copamo,
Mesdames et messieurs les élus communautaires et municipaux,
Mesdames et Messieurs les représentants de la gendarmerie nationale et des forces de sécurité et de secours,
Mesdames et Messieurs les partenaires et représentants des institutions,
Monsieur le directeur général des services de la CCVG,
Mesdames et messieurs les personnels de la CCVG,
Mesdames et messieurs les DGS des communes,
Mesdames et Messieurs les responsables de services et personnels des communes,
Mesdames, Messieurs,
Chers amis, 
 
Merci d’avoir répondu en nombre à notre invitation pour ce traditionnel temps de partage et de convivialité auquel je tiens tout particulièrement.
 
Merci, une fois encore, Jean-Louis , de nous accueillir ici au Trait d’Union, ce magnifique complexe sportif et festif où nous avons si souvent le plaisir de nous retrouver.
 
Nous sommes aujourd’hui le 29 janvier et la CCVG s’offre, cette année encore, le privilège de clôturer ce qui constitue, pour certains d’entre vous, la longue série - pour ne pas dire le marathon - des soirées de vœux…
 
Permettez-moi de vous présenter les miens, au nom des vice-présidents et de tous les élus communautaires : des vœux pour vous-mêmes et pour vos proches, de pleine santé, de vitalité et d’épanouissement personnel ; des vœux de réussite professionnelle et de réalisation des projets qui vous tiennent à cœur.     
 
En ce lieu bien nommé, cette soirée se veut le trait d’union entre une année qui se termine, une page qui se tourne, et celle qui s’ouvre devant nous et qu’il nous appartient désormais d’écrire.
 
De 2017, je retiendrais, au-delà d’une élection présidentielle annonçant un vent de nouveautés pour l’action publique, les très nombreuses réalisations que nous avons portées collectivement et localement ces derniers mois :

L’adoption du second Programme local de l’Habitat à travers lequel notre collectivité poursuit son engagement, avec l’ensemble de ses partenaires, en faveur du logement pour tous ; 

L’adoption du Plan « Agriculture 2030 » qui vient concrétiser, à court et moyen termes, notre volonté de soutenir nos exploitantes et exploitants agricoles et d’agir pour la préservation et le développement d’une agriculture vivante et durable sur notre territoire ;

Saluons aussi une première année de plein exercice réussie pour notre centre aquatique intercommunal, avec l’aide de notre délégataire Equalia.
L’AquaGaron a accueilli près de 200 000 usagers en 2017, parmi lesquels tous les scolaires de la vallée du Garon qui bénéficient de très belles conditions pour apprendre à « évoluer horizontalement dans un référentiel liquide », selon l’expression consacrée par l’Education nationale… . Pour parler simplement : ils y apprennent à nager !

Dans le prolongement, je citerai également l’aménagement et l’ouverture du Parc de Rochilly, qui vient compléter parfaitement l’offre de loisir et de détente proposée par l’AquaGaron. J’invite d’ailleurs celles et ceux qui ne le connaitraient pas encore, à venir aux beaux jours profiter de ce magnifique écrin de nature préservée… et ouvert à tous !

En matière de voirie, citons les principaux chantiers conduits sur nos communes. Par exemple :
  • La requalification de la rue du Clos Varissan à Millery
  • La sécurisation de la RD386 à Montagny
  • La création d’un giratoire au carrefour du boulevard André Lassagne et de la rue des Ronzières à Brignais
  • La mise en valeur de la place Aristide Briand à Chaponost  
J’évoquerai aussi les opérations menées dans les parcs d’activité, contribuant pleinement à leur redynamisation, à l’image de ce qui a été réalisé ces derniers mois sur le Parc des Aigais à Brignais ;
 
Je voudrais aussi saluer ici, le travail remarquable de notre équipe d’entretien de voirie qui œuvre au quotidien au plus près de l’attente des communes et de ses habitants.

Enfin et d’une manière générale, je voudrais saluer l’investissement et l’engagement de tous en 2017, élus, permanents et partenaires, au bénéfice de notre territoire, pour son renouvellement et son développement, pour sa promotion, sa préservation et sa mise en valeur, au service de la population, des communes et de l’intérêt communautaire.

Car c’est aussi la raison d’être de la CCVG que de tisser du lien entre tous les habitants de notre bassin de vie, et de faire le trait d’union entre nos 5 communes.
Diverses cités forment la CCVG, et cette diversité la rend unique, rare. Soudée, elle est inattaquable, inarrêtable…

 
Agir, ensemble, résolument tournés vers l’avenir, c’est le vœu, l’engagement que je veux prendre avec vous pour cette année 2018.
 
N’en déplaise aux esprits chagrins, cette nouvelle année, je veux l’aborder sous le signe de l’optimisme et de la confiance. Notre territoire recèle tant d’atouts et les dynamiques positives sont bien réelles.
 
Alors bien sûr, nos collectivités voient leurs moyens financiers se réduire…
L’Etat nous prélève toujours plus…
Il nous demande d’être solidaires avec les territoires les moins favorisés…
Il nous en demande toujours plus, et nous soutien de moins en moins…
Et demain, la perspective de faire avec la disparition de la taxe d’habitation…
Bien sûr…
 
Mais nous avons aussi et surtout cette chance - ou plus exactement nous nous la sommes donnée, au prix d’efforts de gestion constants - de disposer, sur le territoire de la CCVG, de capacité et de moyens d’action que beaucoup peuvent nous envier :
  • Des élus volontaires et investis au quotidien dans le mandat qui leur est confié ;
  • Des permanents performants, au professionnalisme reconnu, pour qui le service public n’est pas un mot galvaudé ;
  • Des équipes dévouées et soudées, autour de leur directeur, Philippe Soleilhac, que je veux remercier tout particulièrement pour son engagement, sa loyauté et son efficacité ;
  • Une capacité financière préservée qui permet à la CCVG de jouer son rôle d’intercommunalité de projets tout en continuant à apporter son soutien au fonctionnement des communes à travers des reversements qui s’élèvent à près de 14 millions d’euros cette année encore.
  • Et enfin des idées pour relever les défis qui s’annoncent, s’adapter aux changements, apprendre à faire différemment, ne pas s’interdire de penser que l’on peut faire encore mieux demain…
  
Ainsi, en 2018, nous continuerons d’avancer ensemble et de faire bouger les choses.
Les chantiers et les projets seront nombreux, pour certains déjà bien engagés.

Il y a déjà la prise en compte d’une nouvelle compétence, la GEMAPI, en lieu et place des communes, en matière de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations.
Sur ce point, le travail avec le SMAGGA et le SAGYRC va se poursuivre. Il devra vivre à périmètre financier constant, comme s’y sont engagés nos partenaires.
Mon cher Paul, je sais que la CCVG saura être un interlocuteur constructif et attentif pour le SMAGGA, et que cette nouvelle organisation permettra de poursuivre le très bon travail réalisé depuis des années.
 
Après la voirie, la commande publique et les affaires juridiques en 2016, il y a aussi cette année la constitution d’un nouveau service commun « informatique ».
Composé de trois agents formés et compétents - le 3e, prénommé Michel, nous rejoint demain matin -, ce service commun répondra aux sollicitations des collectivités déjà engagées (Chaponost, Brignais et la CCVG).
La preuve par l’exemple, je n’en doute pas, convaincra naturellement nos collègues de Millery, Montagny et Vourles de rejoindre ce mouvement vers plus de mutualisation...
Merci Serge pour ta détermination au quotidien pour trouver les meilleurs équilibres budgétaires et financiers dans un contexte de développement régulier de notre activité. La bonne gestion de nos ressources ces dernières années préserve nos capacités d’investissement pour aujourd’hui et demain.

2018 verra aussi se concrétiser le travail engagé sur la définition de l’intérêt communautaire en matière sociale et la mise en commun des questions de solidarité.
Comment imaginer ensemble d’autres façons d’accompagner nos concitoyens les plus fragiles, de les aider, sans les assister ?
Ce défi trouvera une première réponse avec la mise en place d’un guichet unique « Logement », un objectif fort de cette nouvelle année.
Merci Marie-Claire pour ton implication sans faille sur ces questions et pour la dynamique que tu parviens à insuffler dans notre nouvelle commission social d’intérêt communautaire.
 
Un nouvel horizon se dessine également en 2018 pour le développement du tourisme à l’échelle de l’Ouest Lyonnais.
Par la mutualisation de nos moyens, nous allons constituer à l’été un grand Office intercommunautaire :
  • Un outil de promotion du territoire plus pertinent, plus performant, plus efficace.
  • La traduction aussi de l’ambition que nous portons de faire de la « Destination Monts du Lyonnais » une place forte du paysage touristique rhodanien et de nous affirmer comme interlocuteur crédible aux côtés de la Métropole lyonnaise.
Merci à toi Damien, d’avoir enclencher cette dynamique avec nos partenaires de des Monts du Lyonnais.
Merci à toi, Jacques, et merci aux bénévoles et à l’équipe de l’OT de la Vallée du Garon pour l’énergie que vous mettez dans ce grand projet fédérateur.
 
Pour parler rapidement de nos « bâtiments », j’évoquerai notre intervention cette année - avec le soutien du Département et de la Région - sur la Gendarmerie de Brignais pour laquelle nous réaliserons un programme de travaux ambitieux (pour un coût de 780 k€) comprenant :
  • la rénovation complète des 450 m2 de locaux existants
  • la construction d’une extension de 180 m2 destinée à accueillir un nouveau pôle judiciaire.
La rénovation intérieure de la Pépinière d’entreprises de Sacuny et la restauration de l’Orangerie du Parc de Rochilly sont parmi les autres chantiers programmés…    
Guy, je compte sur toi pour mener à bien ces opérations, avec la même efficacité dont tu as fait preuve pour la construction de l’AquaGaron.
 
Sur le volet de la voirie, nous bouclerons cette année le schéma des circulations douces que nous avions défini en 2011, avec l’achèvement de la liaison entre Brignais et Chaponost via le centre aquatique.
Au total, ces dernières années, près de 16 km de voies cyclables auront été réalisées.
De nombreuses opérations routières et d’aménagement urbain seront aussi à l’ordre du jour :
  • Dans le nouveau quartier de la Gare et avenue de Verdun à Brignais
  • Rue Lesignano et Avenue Devienne à Chaponost
  • Rue Chaude et rue centrale à Millery
  • Route du Clos et rue Ste Martine à Montagny
  • Chemin de la Plaine et rue Louis Querbes à Vourles
Jean Louis, tu es notre leader en matière d’infrastructure routière. La CCVG a besoin de toi ! 
En matière de développement économique, nous accompagnerons la mutation et le renouvellement de grands sites industriels stratégiques.
Ceux de Paralu à Brignais, de Metallyon et de la SLEA à Chaponost verront l’arrivée de nouvelles entreprises qu’avec nos partenaires nous sommes en train de conclure.
Nous serons attentifs, proactifs, sur le devenir du site Crown à Vourles.
 
Nos entreprises et nos zones d’activité sont la richesse du territoire.
Merci Evelyne pour l’attention que tu leurs portes, notamment aux jeunes pousses qui se développent au sein de la Pépinière d’entreprises de la vallée du Garon.
Merci pour ta réactivité et ton enthousiasme dans la conduite de ces dossiers et l’animation des réseaux de partenaires.
 
Notre territoire a besoin de locomotives et Brignais, avec Chaponost, joue ce rôle.
Aussi, nous consentirons d’importants investissements au service de notre commune centre, à travers la transformation du quartier de la Gare ou l’opération de renouvellement urbain des Pérouses.
 
Avec ces opérations majeures et structurantes, la CCVG poursuivra notamment son engagement au service du logement pour tous.
A travers le PLH, chaque année, nous soutenons le logement social, l’accession à la propriété et l’amélioration de l’habitat pour nos concitoyens.
Et cela n’est pas neutre, puisque nous mobilisons plus de 450 000€ par an !
 
Notre territoire est riche aussi de son histoire agricole. Elle participe à son identité, ses paysages, sa qualité de vie.
2018 verra ainsi notre plan « Agriculture 2030 » se déployer concrètement à travers de très nombreuses actions.
J’en citerai rapidement quelques-unes qui verront le jour dans le courant de l’année :
  • la définition et la mise en œuvre d’un stratégie d’intervention foncière,
  • la création d’un outil collectif multifonctionnel comprenant notamment un cuvage, 
  • ou encore l’acquisition d’une station météorologique facilitant la prévention de la tavelure.
Pour la structuration et l’aménagement de l’espace communautaire, sur les questions d’habitat et d’agriculture, Françoise, tu portes la vision du territoire ; tu es notre fer de lance dans la construction de son équilibre aujourd’hui et demain.
 
Enfin, je terminerai en évoquant les enjeux, essentiels pour nos concitoyens, des déplacements et des infrastructures. 
Aux côtés de nos partenaires, l’Etat, la Région et le Département, nous sommes plus que jamais mobilisés pour :
  • réussir le prolongement de la ligne de tram-train jusqu’à Vourles, Millery, Montagny et Givors
  • et apporter une réponse efficace au problème d’engorgement que nous connaissons tous sur le secteur des Sept-Chemins.
Je remercie d’ailleurs notre président du Département pour sa présence aujourd’hui et son aide précieuse sur ce dossier que nous savons intimement lié à la décision de l’Etat sur le projet d’A45…
Elle ne devrait plus tarder parait-il…

Voilà en tous cas chers amis, des perspectives passionnantes, stimulantes, pour cette nouvelle année.
 
Aménagement, économie, finances, cadre de vie, infrastructures…
Pour relever tous ces défis et mener à bien ces projets, ce sont toutes nos compétences et nos forces qui doivent être réunies.
Et c’est ensemble que nous réussirons.
 
Ensemble, regardons plus loin pour affirmer et pérenniser notre communauté de vie et d’action.
Sachons reconnaître nos intérêts partagés et construire une vision d’avenir pour notre territoire et ses habitants.

Nous devons croire en notre identité, en ce qui fait sa spécificité : un territoire périurbain, trait d’union entre Métropole et Monts du Lyonnais, qui puise sa force dans cette dualité « mi ville, mi campagne, et dans un équilibre subtil à préserver.
Notre modèle, soyons en fier, défendons-le, portons-le.
 
Car sur cette vision, sur ce projet, nous sommes capables de fédérer, d’entraîner d’autres communes qui se reconnaissent dans ce modèle.
 
Capacité à s’affirmer mais aussi volonté de dialoguer avec toutes les collectivités : au sein du Syndicat de l’Ouest Lyonnais, au sein du pôle Métropolitain et évidemment avec toi, Christophe, au sein du Département.

Pour conclure, j’ai envie moi aussi de citer Simone Veil, une grande dame qui nous a quittée en 2017…
« Le présent, nous y sommes attachés. L'avenir, nous le fabriquons dans notre imagination… »
 
Je crois en nous ; alors, imaginons demain ensemble.

Je vous remercie.



Jeudi 1 Février 2018
Lu 57 fois



CCVG

Créée le 23 décembre 1996, la Communauté de Communes de la Vallée du Garon (CCVG) regroupe cinq communes du Rhône sur un territoire de 50 km² : Brignais, Chaponost, Millery, Montagny et Vourles.