Toutes les actualités
Bassin de vie | Population légale

31 267 habitants

L'Insee a communiqué les chiffres de la population légale 2018 entrant en vigueur au 1er janvier 2021. Le territoire de la vallée du Garon compte 31 267 habitants, en progression de 1,35 % (+415 habitants) par rapport à 2020.

Chiffres de la population légale 2018 entrant en vigueur au 1er janvier 2021

CommunePopulation municipalePopulation comptée à partPopulation totale
BRIGNAIS11 69717011867
CHAPONOST8 7901728962
MILLERY4 324804404
VOURLES3 400923492
MONTAGNY3 056543110
TOTAL3126756831835

 

CommuneEvolution pop. municipale p.r. à la pop. en vigueur en 2020Evolution pop. municipale p.r. à la pop. en vigueur en 2015 (5 ans)Evolution annuelle moyenne depuis 2006 pop. municipale (point de départ SCoT)Evolution annuelle moyenne depuis 2006 de la pop. totale
BRIGNAIS2,30%2,70%0,04%0,04%
CHAPONOST0,84%10,39%1,10%0,99%
MILLERY-0,16%17,31%2,54%2,51%
VOURLES-0,32%8,66%1,37%1,40%
MONTAGNY3,28%17,36%2,83%2,71%
TOTAL1,35%8,67%1,05%1,02%

Rappel des définitions

Population municipale :

Le concept de population municipale est défini par le décret n°2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003, relatif au recensement de la population.

La population municipale comprend les personnes ayant leur résidence habituelle (au sens du décret) sur le territoire de la commune, dans un logement ou une communauté, les personnes détenues dans les établissements pénitentiaires de la commune, les personnes sans-abri recensées sur le territoire de la commune et les personnes résidant habituellement dans une habitation mobile recensée sur le territoire de la commune.

Population comptée à part

Le concept de population comptée à part est défini par le décret n°2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003, relatif au recensement de la population.

La population comptée à part comprend certaines personnes dont la résidence habituelle (au sens du décret) est dans une autre commune mais qui ont conservé une résidence sur le territoire de la commune :

  • 1. Les mineurs dont la résidence familiale est dans une autre commune mais qui résident, du fait de leurs études, dans la commune.
  • 2. Les personnes ayant une résidence familiale sur le territoire de la commune et résidant dans une communauté d’une autre commune, dès lors que la communauté relève de l’une des catégories suivantes :
    • services de moyen ou de long séjour des établissements publics ou privés de santé, établissements sociaux de moyen ou de long séjour, maisons de retraite, foyers et résidences sociales ;
    • communautés religieuses ;
    • casernes ou établissements militaires.
  • 3. Les personnes majeures âgées de moins de 25 ans ayant leur résidence familiale sur le territoire de la commune et qui résident dans une autre commune pour leurs études.
  • 4. Les personnes sans domicile fixe rattachées à la commune au sens de la loi du 3 janvier 1969 et non recensées dans la commune.