Toutes les actualités
Vie des entreprises | Dans la boîte !

Fonderie Vincent (Brignais), entreprise du Patrimoine Vivant

L’aventure de cette industrie familiale a commencé en 1880 avec la famille Vincent. Historiquement orientée vers la fabrication de moules pour le secteur de la verrerie, Fonderie Vincent s’est diversifiée au cours des quarante dernières années vers différents marchés industriels et vers la fonderie d’art. Aujourd’hui, il n’existe plus qu’une cinquantaine de fonderie de fonte en France. Deux sont situées dans le Rhône.

Jean-Pierre Cuif, dirigeant de Fonderie Vincent

« Fondée à Orliénas, l’entreprise fut parmi les premières à s’installer près de la gare de Brignais, au début du 20e siècle. Cette position offrait un triple avantage », raconte son actuel dirigeant, Jean-Pierre Cuif, qui a quitté son poste dans le secteur de la chimie pour racheter cette entreprise il y a maintenant trois ans : « Faciliter l’approvisionnement des matières premières, en particulier les lingots de fonte issus des hauts fourneaux, garantir un accès aisé pour la main d’œuvre et enfin, rester connecté à la vallée du Gier par le rail, qui comptait alors de nombreux verriers. »

C’est au milieu des années 70 que l’entreprise s’est installée dans ses locaux actuels, à quelques encablures du site historique, mais toujours près de la gare.

La rénovation du patrimoine : une niche valorisante pour les salariés

Depuis, les verriers du Gier ont fermé. Fonderie Vincent s’est diversifiée, d’abord au service des industries puis dans la fonderie d’art avec une activité dédiée à la rénovation du patrimoine à partir des années 90.

Depuis 2015, l’entreprise réalise 25% de son chiffre d’affaires en fonderie d’art ; elle a obtenu le précieux label « Entreprise du Patrimoine Vivant ».

Fonderie Vincent a également développé ses activités à l’export en Allemagne, Belgique, Suisse, Royaume-Uni et dans certains pays d’Afrique, si bien qu’environ 15% des 4,5 millions d’euros de chiffre d’affaires annuels sont réalisés à l’export. « Nous récupérons des affaires en provenance d’Allemagne en particulier car les fonderies de ce pays ont recentré leurs activités sur les gros chantiers ces derniers mois ».

La vénérable fonderie brignairote (30 salariés sur ce site) a enfin réalisé une opération de croissance externe en rachetant une fonderie historique dans la Drôme à Saint-Uze (sept salariés), près de Saint-Vallier, et en établissant un bureau commercial à Blangy-sur-Bresle (un salarié), près du Tréport en Normandie, qui est devenue au fil du temps la « Glass vallée » française. Fonderie Vincent s’est établie dans cette région pour fournir de quoi fabriquer des moules destinés à l’industrie du flaconnage de luxe comme les parfums, dont la France fournit 40% des flacons dans le monde entier. Parmi ses clients prestigieux, Fonderie Vincent compte également des entreprises de la cristallerie telles que Baccarat et Lalique, à qui elle fournit des pré-moules pour les œuvres en cristal.

Le kiosque à musique en fonte : véritable image de la douceur de vivre

Statues, candélabres, garde-corps, fontaines et même kiosques à musique… La fonte revient en grâce ! Ce matériau très durable est plébiscité dans les projets d’aménagements urbains haut-de-gamme ou populaires.

Alors qu’au début du 20e siècle, la France ne comptait pas moins de 5000 kiosques à musique, il n’en reste plus que 450 aujourd’hui environ. « A l’heure où de nombreuses villes et villages de taille moyenne cherchent à redynamiser leur centre, nombreuses sont les municipalités à commander de tels kiosques, qui confèrent à la place centrale du village ou à un parc une atmosphère conviviale. Nous sommes les seuls en Europe à fabriquer de telles pièces  sur mesure», explique Jean-Pierre Cuif.

Les poteaux, les garde-corps et les consoles décoratives sont moulés au sable. Les techniques ont été peaufinées pour augmenter encore la durabilité des matériaux et l’esthétiques des moulures.

La fonte : un matériau durable

Les pièces de fonte sont fabriquées à partir de moules en sable, matière première réutilisable de moules en moules. Par ailleurs, le fer provient à 80% de France et est issu de la filière de valorisation des déchets. Fonderie Vincent est ainsi partie intégrante de l’économie circulaire du fer. Il s’agit essentiellement de chutes, rebuts provenant des aciéries et qui sont fondus pour trouver une nouvelle vie.

Au final, les 250 clients de Fonderie Vincent peuvent faire réaliser des pièces de rechange introuvables ou développer de nouveaux produits techniques allant de 50 g à 1000 kg, grâce à des modèles réalisés à partir de fichiers 3D.

L’enjeu du recrutement : les conditions de travail et la passion

Comme toutes les entreprises et particulièrement dans cette période, Fonderie Vincent n’échappe pas aux tensions sur le marché de l’emploi. Certains postes, comme celui d’ébarbeur, – il s’agit d’un opérateur qui enlève à la meuleuse les bavures issues du canal de coulée -, sont particulièrement recherchés. En effet, chacune des 12000 pièces qui sortent chaque mois de la fonderie est vérifiée et traitée à la main.

« Nos métiers s’adressent à des passionnés. Pas moins de 10 nationalités sont représentées sur les 40 salariés de l’entreprise. L’enjeu, c’est de donner du sens à son travail, permettre à chacun de réaliser qu’il est un maillon essentiel dans le tissu économique. Il est vrai que façonner des pièces d’art de ses mains est aussi très valorisant », explique le dirigeant, qui voit enfin dans le positionnement stratégique de la commune de Brignais un atout pour attirer tout type de main d’œuvre. « Ceux qui viennent de la ville peuvent accéder facilement à l’usine par le train et ceux qui préfèrent vivre dans un environnement plus rural peuvent descendre des Monts-du-Lyonnais ou venir depuis la vallée du Gier en toute facilité ».

 

Fonderie Vincent en bref

  • Création : 1880
  • Créateur : Famille Vincent
  • PDG : Jean-Pierre CUIF
  • Secteur : fonderie de fonte et bronze
  • Chiffre d’affaires 2022 (prévisionnel) : 4,5 millions d’euros
  • 40 salariés
  • Allez visiter notre nouveau site internet : www.fonderie-vincent.com

 

Fonderie Vincent est installée rue des Aigais à Brignais, depuis le milieu des années 1970.